Le bon Dieu aime (6):

Publié le par pelenop

" Une enfant qui parle peu de soi, ne se vante pas de ses succès, et surtout ne méprise pas celles qui apprendraient moins facilement qu'elle. POurquoi seriez-vous fière de ce que le bon Dieu vous a prêté et de ce qu'il peut vous enlever dans un instant ? Soyez plutôt reconnaissante. J'aiderai mes plus petites compagnes à apprendre leur catéchisme, si j'en ai l'occasion."


"Une enfant silencieuse. Oh! que de grâces réservées à celle qui, pour plaire à Dieu, se tait à l'étude, en rang, au dortoit !  commencer toute jeune à savoir maîtriser sa langue, c'est faire espérer de grandes vertus pour l'avenir. S'il m'échappe de parler, je m'imposerai une petite mortification au réfectoire."

Publié dans Sexisme

Commenter cet article