Le bon Dieu aime (8):

Publié le par pelenop

" Une enfant qui se trouve heureuse au pensionnat. C'est la maison de Dieu: on y habite le même toit que lui. C'est la maison où l'on apprend à être bonne, vertueuse, aimable, à devenir une sainte. Il faudrait avoir bien peu de coeur et bien peu de bon sens pour ne pas l'aimer. Je réciterai une prière pour remercier Dieu de m'avoir appelée au pensionnat."


" Une enfant qui est sans rancune contre les personnes qui l'ont blessée...Elle sait que la meilleure vengeance à tirer d'un ennemi, c'est de le forcer à devenir notre ami; le moeyn, c'est de multiplier les bienfaits. Le bienfait est une monnaie qui achète tout, même les coeurs. J'irai en récréation avec celles de mes compagnes que j'aime le moins."

Publié dans Sexisme

Commenter cet article