Quand le monde l'art reflète la condition des femmes.

Publié le par pelenop

" Au centre Pompidou, les femmes représentent 17,7% des artistes dans les collections du musée. La nouvelle présentation des collections keur est consacrée à 100%." : Voici le slogan de Elles@centrepompidou.

Cette exposition pose problème.

"D'abord parce qu'elle résonne comme une séance de rattrapage après l'épisode Dionysiac il ya trois ans ( une expo, qui au-delà de son maillage théorique pour le moins confus, fit surtout scandale pour son absence injustifiée de femmes et les propose ultrasexistes de la commissaire).
Ensuite parce que le caractère exceptionnel de cette manifestation qui ressemble davantage à une opréation de com contribue à cantonner les femmes artistes à la place qui leur est assignée : précaire et marginale.
Bien que Annette Messager, "cet accrochage devrait permettre de donner l'exemple et inciter les institutions à acheter davantage d'oeuvres d'artistes femmes.", le système de ghettoïsation du projet du Centre Pompidou empêche le travail de réflexion nécessaire sur le déséquilibre persistant qui préside aujourd'hui entre la représentation des artistes féminines dans les écoles d'art (aujourd'hui majoritaires) et leur absence massive dans les expositions institutionnelles et les collections publiques. la triennale d' art contemporaine La force de l'art par exemple n'expose en ce moment au Grand Palais que 7 femmes sur 42 artistes. Toujours est-il qu'avec plusieurs expositions conscrées actuellement à la question de l'art féminin et/ou féministes (Elle@centrepompidou donc, mais aussi Les Formes Féminines à la Friche de la Belle de Mai, Cris et chuchotements  au centre Wallonie Bruxelles et Cherchez la femme, une cycle de conférences organisé par Confluences), la question de la représentation des femmes dans l'art s'impose peu à peu comme un débat incontournable. Et devrait permettre d'accentuer, comme le rappelle la critique d'art Emilie Renard, "la percée en France des cultural studies qui ne dissocient pas les problématiques artistiques d'autres, sociales et culturelles, et tiennent comptent du contexte d'apparition d'oeuvre." "
Claire Moulène, Les inrockuptibles, n° 704, 26 mai au 1er juin 2009

Plus que la réflexion de la place des femmes dans l'art, il faut réfléchir à la place que se donnent les femmes...
Nous devons, faire notre place sans que quiconque nous fasse une place pour cela.

 Nous avons depuis toujours notre place au côté des hommes, réveillons nous et reprenons, ce qui nous revient de fait !!!

Publié dans Culture

Commenter cet article