Caster Semenya

Publié le par pelenop

Caster Semenya, jeune sud-africaine de 18 ans, connaît pour son premier mondial d'athlétisme une célébrité fulgurante.

Ce n'est objectivement pas pour sa place de championne aux 800 mètres, ni pour avoir dépasser le record aux derniers mondiaux d'athlétisme de Berlin d'août 2009, que Semenya occupe la première place de l'actualité sportive.


Cependant, elle a tout de même devancé de 30 mètres, la kenyane, en finissant sa course en 1 min 54 sec et 01 centième.

 

  • Janeth Jepkosgei Buseinei (Kenya) : 1 min 57 sec 90 cent

  • Jennifer Meadows (britnannique) : 1 min 57 sec 93 cent

 

C'est à cause de sa victoire (arrivée dernière, aurait elle fait l'objet de toute cette polémique?) que l'IAAF (Fédération internationale d'athlétisme) a demandé des recherches à la fédération Sud-Africaine quant à la génétique de Caster.



Il lui serait reproché d'être hermaphrodite, c'est à dire d'avoir des attributs féminins et masculins.

 

Les fédérations sportives n'ont plus peur de se cacher. Elles revendiquent haut et fort leur idéologie patriarcale et donc sexiste. En effet, cette même semaine, la fédération de boxe s'interrogeait sur la dangerosité de ce sport pour les femmes.

 

Même si « dans le capitalisme, le sport incarne les fantasmes de conquête et de domination de l'adversaire, particulièrement en terrain « ennemi », propres à l'homme guerrier, viril et triomphateur. Ce défoulement sauvage de violence sexiste renvoie directement aux fondements du patriarcat, à l'essence même du fascisme qui repose sur l'idée de puissance virile de l'homme conquérant, du « champion », issu du processus de sélection naturelle, à qui tout est permis »

(Contre-information, Le sport capitaliste, expression de l'idéologie patriarcale au service du fascisme. 22 mai 2009).

 

Les médias, chiens de garde du capitalisme, ne relaient pas la victoire de Caster mais insistent sur une recherche plus poussée sur les origines de Semenia.


Les résultats de leurs recherches dignes d'un torchon people, ne sont qu'un ramassis de discriminations. On peut lire dans différents journaux que Caster Semenia est qualifiée de junior (à 18 ans !!!!), venue d'une région défavorisée « Encore totalement inconnue voici quelques semaines, la jeune femme vient d'un village reculé, où elle a vécu avec sa grand-mère, sans électricité ni eau courante, pendant ses années de lycée. » (20 minutes) et qu'elle ne revêt pas les attributs féminins. Certes, elle est la seule à porter un cycliste et non une culotte, comme les autres atlhètes. Notons que cet équipement n'améliore pas les performances mais l'audimat (tout comme la culotte qui a permis aux volleyeuses d'être médiatisées).


Même ses adversaires, ont déversé leur fiel amer : « la spécialiste française du 800m Elodie Guégan. «Son visage, qui fait jeune garçon, et sa voix m’avaient impressionnée. Son style de course est typiquement celui d’un homme. Courir le 800m en 1’55 n’est pas donné à tout le monde et, en général, on terminé fatigué. Pas elle. Elle n’y est toutefois pour rien. On n’est pas face à un problème de dopage, mais de génétique. Pareil pour la championne olympique en titre, la Kenyane Pamela Jelimo. Elle sortait de nulle part et, entre nous, on l’appelait Jean-Pierre».

 

La preuve de cette hypothèse que Caster Semenya soit hermaphrodite serait son absence à  la conférence de presse.

Après les humiliations vécues par ses co-compétitrices, les blagues discrimatoires qu'elle a subi et le tollé général dont elle a eu vent aurait donc du persuader cette personne à venir se jeter dans la mâchoire de l'injustice?

Qu'auraient fait alors les médias, l'auraient-ils forcer à se déshabiller, l'auraient-ils lyncher physiquement, après l'avoir fait verbalement?

 

Mais tout cela est réparé, l' « histoire » a été jeté dans la fosse aux lions par les commentaires des internautes.


Florilège :


- «  Je n'ai pas réussi à « capter » du regard une éventuelle pomme d'Adam sur la vidéo, mais ce serait vraiment une honte pour les organisateurs d'avoir laissé passer ca, et si l'athlète s'avère être un homme alors là c'est encore plus ridicule ! Le mec frstré qui décide d'aller gagner chez les femmes. J'ai presque envie de voir ça...Mai j'y crois pas ! »


- «  Les grecs étaient pas fous les Jeux Olympiques se déroulaient avec des mecs à poils et les femmes n'étaient même pas sur les stades! »


- « Il suffit de lui mettre un doigt ! »


- «  et de lui baisser son froc! »


- « Si c'est un homme il est pas mal, si c'est une femme, elle est très moche ! 
»

 

 

Pélénop soutient Caster Semenya !

Nous soutenons Caster Semenya comme nous soutenons toutes nos soeurs victimes des railleries, violences sexistes, insultes; à nos soeurs dont le physique ne correspondrait pas à l'idéologie patriarcale.


Publié dans Actualité

Commenter cet article