Aux postes avancés !

Publié le par pelenop

" Pour décrire le rôle de la femme dans le processus révolutionnaire, il nous suffira d'analyser l'exemple suivant : la participation active des ouvrières et des paysannes à la défense militaire de la Révolution. Cet engagement , au dire de certains, n'entrait nullement dans les attributions traditionnelles de la femme. Or, leur conscience de classe, très développée, amenèrent ces ouvrières et ces paysannes à soutenir activement l'armée Rouge, et à lutter aux côtés des révolutionnaires lors de la révolution d'Octobre. Elles organisèrent des cuisines roulantes, des détachements sanitaires et des centres de soins. La Russie révolutionnaire démontra une nouvelles attitude à l'égard des femmes en acceptant de les engager dans l'armée. En revanche, la bourgeoisie a toujours affirmé que le rôle de la femme était de garder le foyer, tandis que l'homme, de par sa nature, était appelé à le défendre, c'est à dire, moins poétiquement, à assurer la défense de l'Etat.
Selon les conceptions de la bourgeoisie, le métier des armes est uniquement une affaire d'hommes.
La femme soldat ne convient pas à la bourgeoisie, une conception aussi "antinaturelle" en reviendrait à ébranler les fondements de la famille bourgeoise.
Mais l'Etat ouvrier a tout un autre point de vue sur la question, étant donné que, durant la période de la guerre civile, le travail socialement utile était étroitement lié au devoir de défendre l'Etat soviétique." 

 

Alexandra Kollontaï, XIVème Conférence - Le travail des femmes aujourd'hui et demain.

oposteavance-copie-1.jpg

Publié dans Textes

Commenter cet article