Les Jo et la prostitution : Vancouver n'y échappe pas !

Publié le par pelenop

A chaque JO, on organise la prostitution comme on organise les épreuves et les installations sportives.
Des bordels s'érigent dans la ville, les fournissant des femmes les plus appétissantes pour les touristes et les journalistes.
Cette information est importante à prendre en compte.
A Vancouver, la prostitution se déroule dans le quartier miteux de Downtown East Side où l'héroïne et l'achat de sexe cohabitent dans des rues et des appartements délabrés.
Mais pour les JO, le quartier est évincé. Le comité olympique lors de sa visite de canditature de la ville canadienne, a été logiquement évincé de la visite de cette partie de la ville. Alors la ville a organisé des bordels haut standing et brieffé les péripatéticiennes.
Besoin de tenir sa langue face aux journalistes pour ne pas montrer le côté sombre de sa population et surtout pour ne pas ternir la fête avec de vieilles histoires. Surtout la tragédie des prostituées : un agriculteur a enlevé 69 prostituées de ce dit quartier. Il les a violées, dépecées et coupées en morceaux. La "bonne viande" était vendue pour des morceaux de porc et le reste était donné aux cochons. Des cadavres sont encore déterrés, mais difficilement identifiables, et puis à qui manque les pauvres filles? (source)
Cette histoire est un fait qui montre et reflète tout un pays, une société, la vision que cette société à des femmes et des prostituées.

Soyons solidaires des femmes canadiennes, des prostituées de Vancouver !
Boycottons les JO !

Publié dans Actualité

Commenter cet article

xmargueritex 19/02/2010 15:37


Savoir s'exprimer et jouer avec la ponctuation par exemple (mettre des guillemets pour relativiser une expression non respectueuse) permet justement de corriger les termes péjoratifs qui sont
utilisés à tout va par tout le monde sans en comprendre la portée.
Le "porc" ne signifie pas "seulement" l'animal exploité et mangé, mais c'est aussi une insulte hautement péjorative, qui traduit au final un profond mépris pour les cochons.
Justifier le mot "porc" en se dédouanant que c'est un fait historique, et en ne critiquant même pas celà en 2 mots.... Tout ça sur un site qui se la joue fan d'LTD...


Aïdan 18/02/2010 20:07


Parce que le meurtrier de ces prostituées est un éleveur de porc qui les découpait et les vendait comme de la viande?


pelenop 19/02/2010 09:37


@xmargueritex :
Nous avons utilisé le terme de porc par simple lisibilité de sens dans la phrase. Nous avaons utilisé "porc" comme description d'un morceau de viande, qui est la définition même du cochon voué à
être mangé. C'est un fait de l'histoire, cela ne veut pas dire que nous sommes pour manger de la viande de porc ou tout autre matière animale !
Nous avons déjà parlé du rapport femmes/animaux :
Les stars et le rapport aux animaux/bébés
Arielle Dombasle, sa contradiction dans sa façon de vivre...

Il est vrai que nous n'avons pas encore fait un article net expliquant clairement le lien entre le féminisme et le véganisme, ce qui ne va pas tarder. Pour ce qui est de parler de la condition des
animaux, de la libération animale, nous laissons cela au très bon site, La terre d'abord ! , auquel nous faisons souvent référence.


xmargueritex 18/02/2010 20:03


on est bien d'accord que féminisme et véganisme sont liés, mais où est l'intérêt de poster ce "go vegan", qui sort de nul part, sur un site qui ne parle JAMAIS des animaux ?
l'article utilise d'ailleurs le nom bien péjoratif de "porc" !


Aïdan 18/02/2010 07:07


Pour le féminisme : Go Vegan !