Noël : le patriarcat en cadeau !

Publié le par pelenop

Un énième Noël se prépare. Il n'est pas différent des autres, les enfants font leur liste au Père Noël et ce bon vieux père, va encore amener aux filles des jouets qui les conforteront dans leur rôle de filles.

Eduquer les futures femmes, les conforter dans une soumission par des jouets d'imitation !

C'est l'occasion pour Pélénop de donner son poit de vue, cette semiane sur les cadeaux "voulus" par les petites filles !


http://www.joueclub.com/images/produits/G/1006/10060681.jpg" La poupée représente le corps dans sa totalité et que, d'autre part, elle est une chose passive. Par là, la fillette sera encouragée à s'aliéner dans sa personne tout entière et à considérer celle-ce comme un donné inerte.

Tandis que le garçon se recherche dans le pénis en tant que sujet autonome, la fillette dorlote sa poupée et la part comme elle rêve d' être parée et dorlotée ; inversement, elle se pense elle-même comme une merveilleuse poupée. A travers compliments et gronderies, à travers les images et les mots, elle découvre le sens des mots "jolie" et "laide" ; elle sait bientôt que pour plaire il faut être "jolie comme une image" ; elle cherche à ressembler à une image, elle se déguise, elle se regarde dans les glaces, elle se compare aux princesses et aux fées des contes. [...] Ainsi, la passivité qui caractérisera essentiellement la femme "féminine" est un trait qui se développe en elle dès ses premières années.

Mais il est faux de prétendre que c'est là une donnée biologique ; en vérité, c'est un destin qui lui est imposé par ses éducateurs et par la société. " Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe, Enfance, 1949.

http://www.joueclub.com/images/produits/G/2002/20020941.jpg

Publié dans Sexisme

Commenter cet article

sale crevard 14/12/2009 13:50


je suggère d'offrir des poupées et des dinettes aux petits garçons pour qu'ils apprennent à torcher leurs mômes et faire la cuisine quand ils seront grands