Pélénop comme un poisson dans l'eau.

Publié le par pelenop

Suite à l'article concernant la candidate du NPA,Ilham Moussaïd,vous avez été nombreuses à réagir par mail ou commentaires.


La femme a été crée à base d'un bout d'une côte d'Adam. La femme ne sert qu'à agrémenter la vie de l'homme, pour la religion.

Etre religieux, c'est accepter la loi de Dieu, accepter la hiérarchie par principe entre les hommes et les femmes.

Les religions juives, catholiques, musulmanes ont écrasé le matriarcat. Elles ont installé et propagé le patriarcat.


Dès lors, être religieux c'est accepter la hiérarchie sans remise en cause de la place des femmes, donc être religieux est incompatible avec la lutte féministe.


Une femme voilée, par conviction religieuse, ne peut pas être féministe.

Ilham Moussaïd ne peut pas être féministe.


Au marché, dans la rue, aux sorties des écoles, de nombreuses femmes sont voilées.

Le voile est donc une réalité dans les quartiers populaires.

Toutes les femmes le portent elles pour des raisons religieuses?

Non, le voile est aussi porté par traditions familiales, par volonté d'affirmation identitaire...


Cacher ses cheveux c'est aussi une façon de se coiffer, de s'habiller.

Simone de Beauvoir portait un foulard comme un accessoire de mode, la paysanne russe le portait pour ne pas salir ses cheveux et se protéger du soleil au moment des moissons, la prolétaire américaine de la célèbre affiche « we can do it » le portait par sécurité, pour s'imposer dans un milieu d'hommes , les exemples ne manquent pas !


Le voile peut faire partie d'un mode de vie.

De nombreuses femmes sont voilées, sans pour autant être religieuse.


Pélénop est féministe.

Nous appelons les femmes à se rassembler pour mener notre libération.


Pélénop est matérialiste.

La religion participe à l'oppression patriarcale. La religion est un outil de domination de classe.


Pélénop soutient les femmes issues des minorités nationales.

Pour l'offensive de la culture métissée et populaire !



 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article