Pour Noël, je veux imiter maman !

Publié le par pelenop

" Outre cette espérance que concrétise le jeu de la poupée, la vie ménagère fournit aussi à la fillette des possibilités d'affirmation de soi. Une grande partie du travail domestique peut-être accomplie par un très jeune enfant ; on ne dispense d'ordinaire le garçon ; mais on permet, on demande même à sa soeur, de balayer, épousseter, éplucher les lgumes, laver un nouveau-né, surveiller le pot-au-feu. En particulier la soeur aînée est souvent associée aux tâches maternelles ;  soit par commodité, soit par hostilité et sadisme, la mère se décharge sur elle d'un grand nombre de ses fonctions ; elle est alors précocement intégrée à l'univers du sérieux ; le sens de son importance l'aidera à assumer sa féminité ; mais l'heureuse gratuité, l'insouciance enfantine lui sont refusées ; femme avant l'âge, elle connaît trop tôt les limites que cette spécifiation impose à l'être humain ; elle arrive adulte à l'  adolescence, ce qui donne à son histoire un caractère singulier. L'enfant surchargée de besogne peut être prématurément esclave, condamnée à une existence sans joie." Simone de Beauvoir, l'enfance, 1949

http://www.joueclub.com/images/produits/G/1202/12020700.jpg

Publié dans Sexisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yo 25/12/2009 12:16


http://www.slate.fr/story/14739/idee-cadeaux-noel-fille-garcon-nul-math-misogyne-menage