Sacré Dr Serge-Paul !

Publié le par pelenop

Voici un nouvel extrait de l'histoire naturelle de la femme concernant cette fois-ci : l'onanisme chez la femme.



" Au premier rang des causes de l'onanisme, il faut placer le défaut de satisfaction des instincts génitaux. Cette cause est d'ailleurs universelle et s'étend à tous les animaux. C'est elle qu'il faut invoquer pour expliquer l'onanisme qu'on rencontre dans les harems de l'orient et dans les agglomérations féminines de l'occident.
Toutefois, nombre de femmes se livrent à l'onanisme, même quand elles sont mariées, pour s'éviter les peines et les fatigues de la maternité.
Quand la femme commence à se livrer à l''onanisme très jeune, c'est qu'elle y a été incitée par les attouchements de nourrice ou par l'exemple de ses compagnes, une fois qu'elle est rentrée au collège.
C'est, en effet, le très grand vice de nos internats modèles que de grouper nombre de jeunes filles à l'heure où l'instinct génital s'éveille pour la première fois chez elles. Dans ces collèges, les plus libertines ont vite fait de pervertir leurs compagnes moins avancées dans la voie du vice et c'est ainsi que nombre de femmes ont appris à connaître l'amour sous la forme d'une perversion immorale et nocive.
[...]
Enfin, l'oisiveté, l'imitation sont encore aujourd'hui des grands facteurs de l'onanisme. Le farniente, dans lequel se complaisent les femmes de notre époque -comme celles des époques antérieures d'ailleurs - est souvent la cause occasionnelle de l'apparition des manoeuvres onanistiques.
A ce farniente s'ajoute souvent la complicité d'autres femmes qu'un riche paresse hausse à la hauteur dangereuse d'un snobisme oriental. Et la recherche des plaisirs vénériens ne tarde guère à s'ajouter à ceux des contacts parfumés et des minauderies enveloppantes.
[...]
Jadis on donnait à l'onanisme une influence des plus néfastes : " L'embonpoint et le coloris disparaissent les premiers, dit Tissot, la maigreur, le plombé du teint, la rudesse de la peau, leur succèdent immédiatement; les yeux perdent leur éclat, se ternissent et peignent par leur langueur celle de tout l'organisme; les lèvres perdent tout leur vermillon, les dents leur balncheur".
C'est surtout pendant l'enfance et la puberté que l'onanisme est dangereux. Il est alors une cause fréquente d'anémie, d'épuisement nerveux, d'affaiblissement intellectuel de maladies nerveuses telles que l'épilepsie et l'hystérie et phtisie pulmonaire, etc."

Publié dans Sexisme

Commenter cet article