Sacré Dr Serge Paul ! (4)

Publié le par pelenop

Cette semaine, Sacré Dr Serge Paul se penche sur l'éâge critique des femmes" et plus précisément sur "la plastique féminie et l'appétit génital".

" A l'heure de la ménopause, la femme perd de la gracilité qui faisait son charme. La ligne s'accumule dans le tissu sous-cutané et forme des amas inesthétiques au niveau du cou, des fesses, du ventre, des bras. Les seins perdent de leur fermeté et s'aplatissent.
La peau se ride, prend une teinte grisâtre et n'a plus sa transparence ni son grain agréable au toucher. Au niveau du menton et de la lèvre supérieure, le duvet devient un poil raide , dur, gris noir.
En définitive, la femme paraît, à cette époque, perdre ses attributs féminins pour revêtir ceux de l'homme. Darwin avait déjà observé ce cureiux phénomène à propos des poules qui, lorsqu'elles ont cessé de pondre, prennent des ergots et une voix qui rappellent en tous points le coq.
Il n'est même pas rare de rencontrer des femmes chez qui les désirs sexuels au lieu de disparaître ou pour le moins de s'atténuer, renaissent avec une intensité tout à fait morbide.
La disparition des menstrues ne prouve pas que la femme doive du même coup perdre complètement tout appétit génital.
Dès lors, nous entrons dans le domaine de la pathologie de l'instinct génital, car ces femmes se conduisent avec un manque complet de jugement, nourrissant, par exemple, un amour de feu pour des personnes tout à fait éloignées de leur âge ou de leur situation sociale, comme des enfants ou des mendiants."

Source : Dr Serge Paul, Histoire Naturelle de la femme, Bibliothèque populaire des sciences médicales.

Publié dans Sexisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 08/10/2011 17:51


Blog(fermaton.over-blog.com)No-16, THÉORÈME DE KONDRATIEFF -LA CRISE FINIE ?