Le Sadomasochisme ne libère pas !

Publié le par pelenop

Certaines pratiques sexuelles participent à la propagation de la domination masculine sur les femmes.

Le Sado-masochisme, "pratique sexuelle consistant à utiliser la douleur, la domination et l'humiliation dans la recherche de plaisir"  (wikipédia), est une de ces pratiques sexuelles.


On entend parler du SM par les faits divers relatant des soirées qui ont mal fini chez les bourgeois, la Haute Société.

La médiatisation de ces orgies SM a engendré un commerce démocratisé de ces "plaisirs". Les menottes, même en fourrure rose, restent des instruments de maîtrise; les fessées, même douces, restent des actes de domination par la douleur physique. Les médias ont beau essayer de mettre ces pratiques au rang d'édulcorant de la vie de couple, elles restent des pratiques de "domination, douleur, humiliation".


La perversion va jusqu'à même faire penser ; à ces femmes, que cela leur procure du plaisir : être quelque chose pour quelqu'un, un objet de désir, de plaisir.

Une sorte de sentiment d'émancipation par sa sexualité !

C'est un écran de fumée que ces femmes s'imposent inconsciemment pour vivre mieux leur condition.

Se dire "libre" dans sa sexualité pour se sentir maîtresse de sa vie, se sentir au dessus de l'oppression en la choisissant librement et en en jouissant.


La défense du SM ou d'autres pratiques avilissantes, s'organise souvent autour de "je fais ce que je veux dans mon pieux, j'y suis libre !", sous entendu "tu ne sais pas ce que tu perds, toi la frustrée!".

Se défendre d'être SM, sous prétexte de liberté ou de plaisir dans un rôle de soumise, va à l'encontre de la libération des femmes !

Tout est poltique, nos réflexions doivent être menées sur tous les sujets qui nous concernent, notre vie !

Jamais une domination, une humiliation ne nous donnera du plaisir car le seul vrai plaisir, nous l'aurons quand nous serons LIBRES !

 


Pélénop est contre le SM et toutes autres pratiques mettant en scène une domination, procurant du plaisir par et dans la douleur et/ou l'humiliation !



" Le patriarcat- c'est à dire une culture basée sur les valeurs masculines, le pouvoir des hommes et leur domination (sur les femes)- est le plus ancien système d'oppression que nous connaissons. Avant l'impérialisme, avant le capitalisme, avant le féodalisme...Il y a avait le patriarcat. Patriarcat également basé sur une relation toute particulière entre les oppresseurs (les hommes) et les opprimées (les femmes), parce que dans aucune relation d'oppression et les opriméEs ne sont aussi fortement liées à leurs oppresseurs que dans la relation hommes/femmes (c'est à dire sexuellement, socialement, éconmiquement...)." Perspectives féministes, Danemark, 1995.





Publié dans Sexisme

Commenter cet article